Un colloque international de recherche aura lieu du 24 au 27 février 2016. Le groupe collaborant sur Espace 3D Élastique, composé d’artistes, chercheuses et chercheurs, conceptrices et concepteurs, et scientifiques en informatiques, se rencontrera pour explorer les technologies stéréoscopiques utilisées en art. Cet événement rassemble une quinzaine de chercheuses et chercheurs, d’artistes et d’expert.es de l’industrie, disséminé.es en de multiples disciplines, provenant de six départements universitaires en arts, sciences informatiques et génie logiciel, histoire de l’art, études de la performance et design et ce, répartis sur trois continents. Tous ces individu.es partageront leurs recherches exploratrices sur les espaces élastiques, les réalités virtuelles et augmentées et les réalités futures.

L’événement débutera le 24 février avec une journée de présentations, incluant une visite dans l’après-midi. Les 25, 26 et 26 février, des échanges d’ateliers de recherches auront lieu, comprenant des ateliers pratiques, une session dans les studios stéréoscopiques de l’Office Nationale du Film (ONF), des tables rondes ainsi que des démos de dessins en 3D et prototypes de dessin virtuel.

Cet échange tournera autour de deux pôles : l’exploration technique des logiciels et technologies stéréoscopiques, ainsi que les problématiques liées à leurs effets sur la perception. Nous chercherons à approfondir nos connaissances sur la façon dont nos corps entrent en relation avec les environnements construits et interagissent avec l’espace 3D, élastique et illusoire. Pendant ce colloque, nous tenterons d’explorer des questions spécifiques en lien avec le sujet, permettant ainsi de mieux définir et explorer l’espace élastique. La discussion se concentrera sur les réalités augmentées, virtuelles et futures, avec des variations entre high tech et low tech, et comprenant une projection cartographiée en stéréoscopie comme espace de réalité virtuel CAVE low tech.

 

Questions de recherche :

  1. Dans le futur, lorsque les techniques comme la stéréoscopie 3D voudront dire que tout le monde peut voir de façon augmentée par l’ordinateur, comment, dans ce futur, nos nouvelles capacités sensorielles affecteront notre engagement dans les espaces et les personnes autour de nous, nos sentiments d’appartenance, nos relations et notre libre-arbitre, ainsi que notre expression artistique à travers le travail de création?
  2. Quelles technologies et approches artistiques sont-elles nécessaires pour explorer la stéréoscopie, et quelles opportunités offrent-elles pour la pratique de l’art?
  3. Quelles leçons doit-on tirer de l’histoire de la stéréoscopie, récente et passée, pour la pratique de l’art?
  4. Comment est-ce que le public peut interagir avec la stéréoscopie et participer à une œuvre d’art en marchant dans la ville

 

Elastic Spaces  (01 of 48)
Elastic Spaces  (02 of 48)
Elastic Spaces  (05 of 48)
Elastic Spaces  (03 of 48)
Elastic Spaces  (14 of 48)
Elastic Spaces  (08 of 48)
Elastic Spaces  (07 of 48)
Elastic Spaces  (11 of 48)
Elastic Spaces  (15 of 48)
Elastic Spaces  (16 of 48)
Elastic Spaces  (13 of 48)
Elastic Spaces  (12 of 48)
Elastic Spaces  (19 of 48)
Elastic Spaces  (20 of 48)
Elastic Spaces  (27 of 48)
Elastic Spaces  (17 of 48)
Elastic Spaces  (22 of 48)
Elastic Spaces  (24 of 48)
Elastic Spaces  (25 of 48)
Elastic Spaces  (26 of 48)
Elastic Spaces  (28 of 48)
Elastic Spaces  (31 of 48)
Elastic Spaces  (32 of 48)
Elastic Spaces  (35 of 48)
Elastic Spaces  (33 of 48)
Elastic Spaces  (29 of 48)
Elastic Spaces  (36 of 48)
Elastic Spaces  (37 of 48)
Elastic Spaces  (41 of 48)
Elastic Spaces  (44 of 48)
Elastic Spaces  (42 of 48)
Elastic Spaces  (38 of 48)
Elastic Spaces  (45 of 48)
Elastic Spaces  (46 of 48)
Elastic Spaces  (48 of 48)
Elastic Spaces  (47 of 48)

 

Présentatrices et présentateurs :
Zoe Bacchus, M.A., diplômée du programme individualisé de l’Université Concordia
Chris Bobotis et Nancy Eperjesy- partenaires chez Mettle. Développeurs des 360/VR outils pour After Effects : SkyBox Studio
John Di Stefano– professeur agrégé, University of Sydney College of the Arts, Sydney (Australie)
Munro Fergusonanimateur et réalisateur, Office national du film du Canada
Cynthia Hammonddirectrice et professeure agrégée, département d’Histoire de l’art de l’Université Concordia
Dorita Hannah– professeur, École d’art, Architecture et design, Université de Tasmanie, Hobart, Australie
Anthony Head– maître de conférences, Interactive Art and Design, Bath Spa School of Art + Design, Bath Spa University, and Illuminate Bath Festival creative director (Royaume-Uni)
Paul Landonprofesseur, École des arts visuels et médiatiques, Université du Québec à Montréal
Maria Lantin- directrice, S3D, Emily Carr University of Art + Design, Vancouver
Kenny Lozowski– principal développeur de logiciel et technicien en électronique interactive, The Banff Centre, Banff
Sudhir Mudur– directeur et professeur, département des Sciences informatiques et du génie logiciel, faculté de Génie et d’informatique
Ken Perlin– professeur, New York University, directeur fondateur du Media Research Lab, et directeur de l’Institut Games for Learning
Charalambos Poullisprofesseur agrégé, département des Sciences informatiques et du génie logiciel, faculté de Génie et d’informatique
David Seitzanimateur, compositeur, développeur de script, spécialiste UX et 3DS, développeur du script Evil Twin Stereo 3D After Effects
Haema Sivanesanconservatrice, Art Gallery of Greater Victoria, Victoria
Leila Sujir– professeure agrégée, faculté des Beaux-arts, Université Concordia
Santiago Tavera– candidat à la maîtrise en beaux-arts, faculté des Beaux-arts, Université Concordia
MJ Thompsonprofesseure agrégée, Études et pratiques interdisciplinaires, Enseignement des arts

 
L’Èquipe Technique
Christian Kroitor
Ada Cakar
Parisa Foroutan
Maryam Esbah
Oslavi Linares
Hadi Jamali
Daniel Hart